THQ annonce être en faillite

PlayStation 3 : un nouveau palier franchi en Europe
9 juillet 2015
Tokyo Jungle : la fonction Remote Play (enfin) disponible
9 juillet 2015
THQ

Banqueroute… THQ, dans la panade depuis déjà plusieurs mois, n’est pas parvenu à sortir du rouge. Pire, l’éditeur a déclaré être en faillite et devrait céder ses actifs à des affiliés de Clearlake Capital Group pour 60 millions de dollars (45,3 millions d’euros), sauf si d’autres groupes d’investisseurs surenchérissent (dans les 30 jours). Le deal comprend les quatre studios de développement détenus par la firme (Relic Entertainment, Vigil Games, Volition et THQ Montréal) et les jeux actuellement en développement.

Pour le moment, les projets ne sont donc pas menacés et THQ continuera à maintenir son activité pendant le processus de vente (les contrats seront notamment honorés, maintenant et sous le prochain régime). Le président Jason Rubin a annoncé sur Twitter que la transaction était une “étape majeure pour la sécurisation de la future structure financière” et a assuré que les titres à venir – Company of Heroes 2, Metro: Last Light et South Park : Le Bâton de la Vérité – arriveront comme prévu.

Nous possédons d’incroyables talents créatifs à THQ. Nous sommes pressés de trouver un partenariat avec des investisseurs expérimentés pour avoir un nouveau départ et nous continuerons à utiliser les atouts de notre propriété intellectuelle pour développer des jeux de grande qualité, créer de nouvelles franchises et répondre à la demande au travers des canaux traditionnels et numériques.

Ajoute-t-il. THQ a également confirmé qu’il n’y aura pas de licenciement, même pendant la transition. En somme, il s’agit là d’une nouvelle chance.