Tomb Raider : Crystal Dynamics s’explique sur la scène de viol

Maintenance du PlayStation Network européen aujourd’hui
14 juillet 2015
Tomb Raider (Reboot)
14 juillet 2015

Nous vous l’annoncions hier, la jeune et innocente Lara Croft risque de devoir faire face à une tentative de viol lors de son périple, si nous nous fions à la dernière bande-annonce dévoilée ces derniers jours. Et là, tout de même, il semble que la petite sphère vidéoludique se soit quelque peu affolée, forçant le patron de Crystal Dynamics à revenir en arrière pour essuyer les plâtres.

Ainsi, c’est un Darrell Gallagher particulièrement embarrassé qui s’est exprimé dans les colonnes du site officiel :

Nous avons vécu un bel E3 ainsi qu’un accueil fantastique de la part de la presse et du public, avec quelques prix qui confirment nos choix vis-à-vis de la franchise. Toutefois, nous n’avons pas été suffisamment clairs lors d’une récente interview dans le cadre de l’E3, et certains éléments ont été mal compris. Avant que la situation ne dégénère, laissez-moi m’expliquer.

En dépeignant les origines de Tomb Raider, l’objectif était de prendre Lara Croft et de la placer dans un jeu d’exploration qui décrirait les évènements qui ont fait ce qu’elle est dans les derniers jeux de la licence. L’un des passages du jeu définissant un des caractères de l’héroïne a été défini, à tort, comme une scène de “tentative de viol”, passage présenté à l’E3 et qui a été visionné depuis par plus d’un million de personnes via la bande-annonce intitulée “Crossroads”.

C’est à ce moment que Lara est obligée d’abattre un être humain pour la première fois de sa vie. Dans cette séquence, alors que pèse une atmosphère menaçante et dramatique pour l’histoire, l’action ne va pas plus loin que les scènes qui ont été montrées au public. L’agression sexuelle n’est pas quelque chose que nous essayons d’étouffer ou de couvrir dans ce jeu.

Pied au plancher, frein à main et demi tour. Voilà donc la déclaration censée venir étouffer les des propos radicalement opposés tenus quelques heures plus tôt. Ce ne serait finalement plus une tentative à proprement parler, mais simplement des propos menaçants, ce qui n’est plus tout à fait dans le même registre.

Crystal Dynamics conclut en s’excusant profondément d’avoir semé un tel trouble et promet de faire plus attention à ses propos à l’avenir. Certains seront peut être déçus, mais la jeune Lara ne se fera pas violer de force par un groupe d’hommes virils et armés (mais non ce n’est pas du tout pour la traite comme un objet sexuel comme dans les précédents volets enfin !), elle se battra fièrement pour sa survie en essuyant seulement quelques insultes. Pour ceux qui débarquent, voici la vidéo à l’origine de cette modeste polémique.