GAME sauvé de la fermeture au Royaume-Uni

Capcom : “pas de différence entre DLC et contenus bloqués sur disque”
17 juin 2015
PlayStation All-Stars Battle Royale n’est pas à comparer à Super Smash Bros
17 juin 2015

GAME au Royaume-Uni a échappé de justesse au couperet. Après avoir fermé pas moins de 277 magasins en Irlande du Nord, Écosse, Pays de Galles et Angleterre, le tout accompagné de 2104 licenciements (soit environ 40 % de l’effectif total de GAME), il semble qu’un acheteur se soit fait connaître pour renflouer l’entreprise. La plupart des magasins concernés par ces fermetures étaient les Gamestation, une chaîne possédée par GAME qui se spécialisait dans l’occasion.

Ces fermetures à effet immédiat ont affecté un grand nombre de joueurs, les privant de leur magasins locaux, mais heureusement pour les 333 magasins restants et les 3000 jobs associés avec, l’angoisse s’arrête là.

GAME a en effet été racheté pour une livre (sterling) symbolique. L’heureux élu écopant par ce biais de la dette colossale du groupe, 85 millions de livres partagés entre 6 banques, est OpCapita, un fond d’investissement britannique. Déjà propriétaire de la chaîne de magasins d’électronique Comet, le groupe peut donc ajouter la branche UK de GAME à son portofolio.

La chaine GAME est également présente en France mais celle-ci ne semble pas avoir traversé une passe aussi dure que sa consœur britannique. Tous vos magasins habituels devraient donc toujours être ouverts. En tout cas en Angleterre, le pire a été évité.