The Elder Scrolls V: Skyrim nous promet des centaines d’heures de jeu

Quatre nouveaux PSOne Classics en approche
13 novembre 2015
GTA V – Grand Theft Auto V : toutes les révélations et images de GameInformer
13 novembre 2015

The Elder Scrolls V: Skyrim est le digne successeur de l’épisode sous-titré Oblivion, et est même sur la bonne voie pour surpasser son prédécesseur, qui a marqué de nombreux joueurs à travers le monde. L’histoire de ce nouvel opus de la série de Bethesda Softworks se déroule deux siècles après les péripéties d’Oblivion. Une guerre civile éclate suite à l’assassinat du Haut-Roi et divise la population en deux : d’un côté les nordiques indépendantistes, et de l’autre, ceux qui soutiennent encore l’Empire, pourtant en déclin suite à la mort de son souverain. C’est à ce moment tourmenté que décide de réapparaître Alduin, le dieu nordique de la destruction, sous la forme d’un dragon et ses serviteurs, les Jills, sont quant à eux des dragons noirs. Nous incarnerons une fois de plus un prisonnier anonyme qui est en fait le dernier Dovahkiin, c’est-à-dire Dragonborn, ou fils de dragon en français.

Comme ses aînés, Skyrim nous tiendra en haleine de longues heures manette en mains, plus précisément entre 20 et 30, pour terminer l’histoire principale et venir à bout d’Alduin selon les développeurs. Bien entendu, comme tout bon jeu de rôle, le titre disposera également de nombreuses quêtes annexes qui permettront de parcourir le continent durant plusieurs centaines d’heures dans le but d’explorer les moindres recoins, obtenir tous les objets, améliorer notre personnage au maximum, etc. Autant dire qu’il faudra s’armer de patience afin d’explorer toutes les possibilités de The Elder Scrolls V: Skyrim.