Sony dévoile les résultats financiers de la branche PlayStation

Un retour partiel du PlayStation Network en Asie pour demain
26 septembre 2015
la Xbox 360
SOLDES – Auchan : la Xbox 360 et la PlayStation 3 à prix cassé
30 septembre 2015

L’exercice fiscal, qui se terminait le 31 mars dernier, aura été une année très difficile pour Sony. En effet, la firme nipponne a enregistré une perte nette d’environ 260 milliards de yens, soit 2,242 milliards d’euros approximativement, un triste record qui n’avait jamais été égalé depuis 1995. Ces mauvais résultats s’expliquent en partie par les fortes taxes dont Sony a dû s’acquitter, et qui avaient été repoussées jusque-là, ainsi que par de fortes provisions formulées suite aux catastrophes naturelles de mars qui ont contraint Sony à fermer de nombreuses usines et bureaux.

Néanmoins, tout n’est pas noir, et la branche PlayStation a affiché des résultats positifs. Avec 35 milliards de yens de profits, soit environ 302 millions d’euros, Kazuo Hirai a donc réussi une belle année portée par la PlayStation 3 qui s’est vendue à 14,3 millions d’unités, soit 1,3 million de consoles de plus que l’année fiscale précédente. Cependant, et sans surprise, les ventes des deux autres consoles du géant japonais ont chuté drastiquement. 8 millions de PSP en moins ont ainsi été écoulées, en comparaison à l’année 2009-2010, contre 6,4 millions de moins pour la vétérante, la PlayStation 2.

Du côté des ventes de jeux, le moral est également au beau fixe grâce aux 147,9 millions d’unités vendues contre 115,6 pour l’exercice précédent, soit une hausse de 28 %. Il en est de même avec les jeux de la console portable de Sony puisque les ventes sont passées de 44,4 millions à 46,6 millions. Une petite hausse contradictoire avec la forte baisse des ventes de la PSP. Seule la PS2 fait figure d’exception car 35,7 millions de titres avaient trouvé preneurs l’an dernier, contre 16,4 millions, soit une baisse significative de 54 %. Il ne nous reste plus qu’une seule interrogation : le PlayStation Move a-t-il eu le succès escompté ?

Sony Computer Entertainment, la branche loisir qui gère la marque PlayStation, s’en sort donc admirablement bien face au reste de l’entreprise. Mais l’année fiscale 2011-2012 débute assez mal avec le piratage du PlayStation Network qui devrait engendrer 122 millions d’euros de perte selon les estimations, ainsi que les 1,31 milliard d’euros que vont coûter les séismes et le tsunami, dont une certaine somme touchera directement la section du jeu vidéo. Toujours est-il que Sony compte bien se rattraper cette année (fiscale) en prévoyant de vendre 15 millions de PlayStation 3, 6 millions de PSP et 4 millions de PS2. La sortie de la NGP, toujours prévue pour cette année, devrait également aider le géant nippon à améliorer sa santé économique.