PlayStation Network : Capcom évalue ses pertes

Street Fighter x Tekken : Capcom prépare une annonce
30 septembre 2015
INFO ou INTOX – PlayStation 4 : la console se dévoile en photos ?
30 septembre 2015

La société japonaise d’édition et de développement de jeux vidéo s’est dite bouleversée et frustrée, au travers des paroles prononcées par son vice-président Christian Svensson. Même s’il souligne que cela le dérange en tant qu’utilisateur PlayStation 3 de ne pas pouvoir utiliser les fonctionnalités en ligne de sa console, il s’attarde surtout sur le préjudice que Capcom est en train de subir avec cette mise hors-service du PlayStation Network :

En tant que consommateur, je joue aussi à des jeux en ligne sur PlayStation 3, ce que je ne peux pas faire actuellement, et mes données personnelles sont aussi compromises. D’autre part, j’aime bien acheter des choses sur le PlayStation Store et je ne peux pas le faire en ce moment non plus.

Sur le même sujet, en tant que cadre responsable d’une entreprise, la mise hors-service nous coûte plusieurs centaines de milliers, si ce n’est millions de dollars de recettes que nous avions prévues dans notre budget. Ce sont des fonds dont nous dépendons afin d’apporter de nouveaux jeux sur le marché pour nos fans.

Christian Svensson a poursuivi en visant directement les crackers :

Pour faire court, les crackers semblent vouloir essayer de « punir » Sony suite à une certaine injustice, et ils ont été efficaces dans ce domaine je suppose. Mais ils sont aussi en train de punir des millions de consommateurs et d’entreprises, qui ne se rallieront jamais à leur cause.

Cette déclaration intervient quelques jours après que l’éditeur et développeur nippon ait communiqué ses chiffres pour l’année fiscale 2010-2011. La firme a affiché des bénéfices records sur cette année, atteignant 7,75 milliards de yens (soit environ 66 millions d’euros).