APERÇU – Gran Turismo 5 : nos impressions en résolution 4K

UFC Personal Trainer coache notre âme de boxeur en images et vidéo
23 septembre 2015
INFO ou INTOX : les babes disparaîtront des salons de jeux vidéo
23 septembre 2015

Japon. Ginza. Un building appartenant à Sony. Sept étages… Sept étages de pur bonheur… Les escaliers – préférés à l’ascenseur, invitation au déni et à l’hérésie – nous emmènent vers plusieurs Showfloor thématiques. Tablettes/smartphones, télévisions, ordinateurs portables. Il y a de quoi trouver son bonheur. Mais, d’emblée, le premier espace annonce la couleur : le KD – 84X9000, un LCD 4K de plus de 2 mètres de diagonale (3840×2160 pixels, norme Ultra HD), balance des images d’une beauté à nulle autre pareille. Point de doute à avoir, nous sommes bien chez Sony et nous allons voir la définition du futur.

La 4K, kézako ? Derrière ce terme un peu barbare, mêlant chiffres et lettres, se cache ni plus ni moins que l’Ultra Haute Définition, ce qui correspond à une résolution de 4096×2160 pixels. Pour le moment, nos diffuseurs atteignent, au maximum, le 1080p soit 1920×1080 pixels (à l’exception de certains téléviseurs en 16/10e – 1920×1200 pixels – et de l’écran Retina des MacBook Pro haut de gamme, affichant du 2880×1800 pixels). Autrement dit, la 4K est capable de restituer une définition quatre fois plus importante que les standards actuels. Forcément prometteur.

Qu’est-ce que cela donne en action ? Sans surprise, c’est époustouflant, à tel point que des frissons parcourent notre corps à chaque seconde. Les vidéos et photos présentées donnent une impression de profondeur inouïe ; délivrent un sentiment de 3D naturelle, par un magnifique effet de surimpression (NDLR : c’était bel et bien de la 2D à laquelle nous avons eu droit, il faut donc le voir pour le croire); et une perfection d’une précision chirurgicale. Par exemple, les arrières-plans sont dotés d’une myriade de détails, sans bruissement aucun. En parlant de détails, grâce à la 4K, il est possible de compter le nombre de poils blancs des sourcils ; d’apercevoir les veines sur les paupières d’un bébé ; ou encore d’observer la moindre fibre d’un morceau de tissu. Sinon, les contours sont nets, la fluidité au diapason et les couleurs merveilleusement saturées. Difficile de s’en remettre.

Et puis, l’heure est venue. Tout en haut de la tour se trouve une démonstration en 4K de Gran Turismo 5, alimentée par quatre PlayStation 3. Verdict.