God Of War II vs God Of War III : la comparaison en images

Beaucoup moins détaillé que son homologue PlayStation 3, Kratos de God Of War II avait pourtant nécessité plus de 5 000 polygones pour être modélisé de façon réaliste. Quant au demi-dieu de God Of War III, il a été construit grâce à 20 000 polygones, 4 fois plus que son ancienne version, ce qui reste tout de même bien inférieur à Nathan Drake qui en a nécessité plus de 80 000 !

Vous pouvez donc apprécier la qualité de la modélisation de la musculature du héros ainsi que le soin apporté à son équipement, tout comme les effets lumineux de son arme et les lumières qui se reflètent sur son équipement divin.

Passons maintenant aux prouesses techniques concernant les adversaires de Kratos. Si le protagoniste pouvait affronter « seulement » 15 à 20 ennemis à la fois dans God Of War II à cause d’un moteur graphique limité, près de 50 monstres seront affichables dans God Of War III, de quoi pouvoir vous dégourdir les bras sur encore plus d’hideuses victimes !

L’intelligence de vos adversaires à également été améliorée, ils ont désormais des réactions plus naturels, peuvent attaquer en groupe et auront même la capacité de se défendre les uns les autres. Voilà de quoi vous donner du fil à retordre !

Finissons en beauté avec un combat graphique entre les boss de God Of War II lors des cinématiques et ceux de God Of War III pendant les affrontements in-game. Vous pouvez remarquer qu’en comparant les meilleurs phases graphiques du deuxième jeu et les « pires » du troisième, ce dernier est encore loin devant son prédécesseur.

Au final, on peut donc se délecter de la qualité de ces deux jeux qui marqueront leur époque, et féliciter les équipe de Sony Santa Monica pour leur travail accompli sur la série. Finissons en beauté avec une courte galerie de screenshots HD nous dévoilant de nouvelles phases du jeu dans sa version coréenne, disponible sur la page suivante.