qui est lié à la technologie NFC.

Une date de sortie pour PES 2009
16 juin 2015
Far Cry 3: Blood Dragon – Le demi-million atteint, … Devenir membre – Se connecter
16 juin 2015

Sony vient de déposer un nouveau brevet pour sa future console, la PS4. Ce brevet vise à utiliser une technologie permettant de bloquer des jeux d’occasion et, par conséquent, détruire le marché de l’occasion.

Découvert à l’origine par un membre de NeoGAF, le brevet décrit comment la technologie NFC pourra permettre de vérifier si un jeu a déjà été enregistré ou pas sur une autre console ou un autre compte d’utilisateur. Le système vérifie, avant de jouer, si le jeu est utilisé pour la première fois et pourra potentiellement bloquer la lecture des titres ayant été achetés d’occasion.

Avant d’aller plus loin, voici quelques explications sur la technologie NFC : de son vrai nom Near Field Communication (communication en champ proche), c’est une technologie de communication sans-fil à courte portée et à haute fréquence, permettant l’échange d’informations entre des périphériques jusqu’à une distance d’environ 10 cm. En 2011, 50 millions de tablettes tactiles et de téléphones mobiles étaient équipés de cette technologie.

Ce nouveau brevet vient confirmer un peu plus les anciennes rumeurs indiquant que la PS4 bloquerait ou verrouillerait les jeux d’occasion. Voici donc un extrait de ce fameux brevet :

Selon le présent mode de réalisation, cette technologie permettra à un système de limiter, de façon fiable, l’utilisation de contenu électronique dans le marché de l’occasion.

Par conséquent, la vente de contenu électronique sur le marché de l’occasion sera réprimée, ce qui soutiendra la redistribution des ventes aux développeurs.

Bien que ce brevet vise en particulier les jeux, ce mode de réalisation est également applicable à différents types de contenus électroniques tels que la bureautique, les images ou le contenu musical.

En clair, la technologie NFC permettra à un système de communiquer avec la PS4 afin d’attacher le jeu à la console et ainsi bloquer les jeux d’occasion.

Selon une conversation que notre analyste préféré Michael Pachter a citée, le PDG de Sony Computer Entertainment America, Jack Tretton, serait totalement contre l’idée de bloquer les jeux d’occasion. Toujours d’après l’analyste, Jack Tretton trouverait que cette idée est un “trop grand changement pour les consommateurs” et que c’est même “anti-consommateur”. Cependant, il s’agit bien évidemment d’opinions personnelles et il se pourrait bien que ce soit Sony Japon qui ait le dernier mot.

Bien que des employés de studios comme Crytek et DICE sont ouverts à une telle démarche, cela débouche tout de même sur diverses questions comme : faudra-t-il une connexion Internet en permanence ? Si notre console ne marche plus et qu’un remplacement est nécessaire, doit-on acheter une nouvelle copie de jeu ou est-ce que les jeux seront liés aux comptes PSN ?

Bien entendu, rien n’est encore certain et il se pourrait très bien que Sony ne prenne pas en compte ce brevet. Et puis souvenez-vous que la firme avait déjà déposé des brevets il y a un certain temps tel celui utilisant un dispositif permettant de suspendre un jeu pour afficher une publicité. Toutefois, lorsque les membres de NeoGAF ont demandé des réponses suite à ce dépôt de brevet, la firme a simplement répondu :