L’UFC Que Choisir porte plainte contre les éditeurs et les revendeurs

MAJ – The Last of Us : une démo jouable dans le prochain God of War
17 juin 2015
NCIS : le jeu officiel de la police des Marines annoncé et détaillé
17 juin 2015
L’UFC

L’Union Fédérale des Consommateurs a décidé de pointer du doigt les nouvelles pratiques dans le monde vidéoludique qu’elle juge scandaleuses.

Codemasters, Warner Interactive, THQ, Bethesda Softworks  sont dans la ligne de mire de l’organisme pour la mise à disposition de leur pass online. Ce dernier oblige un acheteur de payer un code pour activer le mode en ligne (voire du contenu hors ligne) en plus de son jeu qu’il s’est procuré sur le marché de l’occasion. En plus de cela, elle se plaint des multiples patchs et mise à jour permettant à ces éditeurs de vendre un produit non fini et de le corriger après la mise en vente, cependant, cela oblige le consommateur à posséder une connexion internet pour profiter pleinement de son achat.

« Les éditeurs vendent chèrement ce qui s’apparente à de simples démos qu’il faut compléter avec des contenus payants » déclare l’UFC Que ChoisirMicromania, Fnac Direct et Game France sont également nommés dans la plainte déposée, jugeant qu’ils nuisent également au client pour « pratiques commerciales trompeuses ».

Remarquons que certaines compagnies manquent à l’appel, telles qu’Ubisoft, Sony, Microsoft et bien d’autres… Espérons que cela parvienne à quelque chose, même s’il y a fort à parier qu’ils paieront une éventuelle amende et que ça n’ira pas plus loin. Affaire à suivre.