TUTO – Comment réparer sa PS3 après un Yellow Light of Death ?

Assassin’s Creed Duel : le jeu de combat qui n’existera jamais
1 juin 2015
Bayonetta n’a pas la note parfaite sur PS3
1 juin 2015
Il est enfin là ! Nous parlons bien évidemment du tutoriel qui vous permettra de réparer votre PlayStation 3 après un Yellow Light of Death.

Avertissement :

Le démontage de la console annule la garantie. Il est bon de rappeler que vous réalisez ces manœuvres à vos risques et périls. En aucun cas, PS3Gen ou l’auteur de ce tutoriel ne pourront être tenus responsables en cas d’éventuelle panne de votre système PS3. Vous êtes seuls responsables de vos manipulations.

Tout d’abord, les outils dont vous aurez besoin :

  • Un pistolet à air chaud (à température contrôlée, de préférence)
  • De l’alcool isopropylique
  • Un aspirateur ou une bonbonne d’air comprimé
  • Un tournevis cruciforme
  • Un tournevis à tête plate

 

  • Retirez l’autocollant de garantie et les coussinets de caoutchouc situés au dessus du compartiment du disque dur (ceci annulera votre garantie).
  • À l’aide du tournevis à tête plate, retirez la vis retenant le dessus de la coque.

 

tutoylod1

 

  • Glissez la plaque vers la gauche jusqu’à ce qu’elle s’arrête. Soulevez-la.
  • À l’aide du tournevis cruciforme, dévissez ces vis:
  • Déplacez la coque vers vous jusqu’à ce qu’elle soit déclipsée puis tirez-la vers la gauche.

 

tutoylod3

 

  • Retirez les rubans de caoutchouc en soulevant doucement la partie noire des connecteurs.
  • Soulevez le lecteur blu-ray vers la droite en déconnectant le câble d’alimentation et le ruban large juste en-dessous. Voyez par vous-mêmes :
  • Enlevez les 5 vis du bloc d’alimentation (PSU) ainsi que la vis du « fil de terre » et débranchez la prise « connecteur ».
  • Avant de retirer le bloc d’alimentation, débranchez le petit connecteur du câble coaxial (fil noir) et enlevez la bande sur le côté du PSU, vous pouvez maintenant retirer le bloc.
  • Retirez le ruban large du connecteur. Dévissez les quatre vis de la carte bluetooth puis retirez cette dernière.

 

tutoylod7

 

  • Retirez le couvercle du disque dur.
  • Dévissez la vis bleu du disque dur.
  • Retirez le disque dur en tirant la languette vers vous.

 

tutoylod10

 

  • Dévissez les quatre vis retenant en place le panneau des boutons On/Off et Eject. Retirez le petit ruban et retirez le panneau de commandes.
  • Dévissez les huit vis.
  • Soulevez les pièces plastique comme ci dessous.
  • Maintenant retirez l’arrière du cache en plastique noir.
  • Dévissez les 4 vis, puis enlevez le support métallique.
  • Soulevez la plaque de métal tout en faisant passer les rubans dans les trous de la plaque métallique sans les endommager.
  • Enlevez le ventilateur et débranchez-le.

Une fois tous ces éléments en main, vous êtes fin prêt à commencer l’aventure.

TUTO – Comment réparer sa PS3 après un Yellow Light of Death ?

Il est enfin là ! Nous parlons bien évidemment du tutoriel qui vous permettra de réparer votre PlayStation 3 après un Yellow Light of Death.
    1. Enlevez les 2 vis tenant la plaque au connecteur de disque dur et débranchez le connecteur de batterie. Maintenant enlevez la plaque
    1. Nettoyez le radiateur à l’aide de l’alcool isopropylique.
    2. Nettoyer les deux plaques de contact entre le ventilateur et le radiateur avec l’alcool isopropylique.
    3. Maintenant, utilisez un aspirateur ou une bonbonne d’air comprimé pour nettoyer toute la poussière qui s’est accumulée.
    4. Exemple typique de la poussière qui s’accumule.
    1. Une fois nettoyée, vous devriez maintenant avoir une bonne pile de composants qui ressemble à quelque chose comme ça.
    2. [TEST] La démo de Final Fantasy XIII testée par PS3Gen

      Elle est là, entre nos mains… PS3Gen a testé rien que pour vous la démo de Final Fantasy XIII. Rien que d’y penser, nous en tremblons encore de plaisir.

      Dur d’attendre 2010 avant de se lancer dans une toute nouvelle aventure signée Square Enix. Et voilà que le 16 avril, nos amis nippons se voient attribuer une édition collector de Final Fantasy Advent Children Complete avec, à l’intérieur, une démo exclusive de Final Fantasy XIII. Ne voulant pas rater une telle occasion d’avoir un petit aperçu de cette future bombe, nous avons pu nous procurer un exemplaire de ce magnifique coffret. Nous allons ainsi partager avec vous quelques impressions et les sensations qu’a pu nous procurer cette version d’évaluation.

      Une démo qui commence bien…

      Allez, on prend une grande inspiration, on enclenche la galette dans notre beau monolithe noir, et là, grande surprise… Contrairement à ce qu’il était dit, la démo tourne en 1080p (upscale de la sortie vidéo ?). Enfin, peu importe car dès les premières secondes, on se prend une claque dans la tête tellement on jubile devant des graphismes époustouflants !! On commence cette petite aventure avec Lightning qui, pour rappel, est originaire d’une ville flottante appelée Cocoon et doit accomplir une mission. On pourra également contrôler un peu plus tard notre ami Snow. Comme promis, la démo dure une bonne petite heure où l’on passe la plupart du temps à jouer.

      Lightning me brûle les yeux tellement qu’elle est belle !

      Graphiquement, c’est à couper le souffle. On connait déjà les performances de Square Enix et on n’est pas du tout déçu. La firme met la barre très haut et montre qu’ils sont capables de surpasser visuellement les jeux actuels. L’intégration entre les scènes cinématiques et les phases de jeu est tout simplement magnifique. On constate tout de même la différence entre les deux mais vu la qualité visuelle, ce n’est pas du tout gênant… Bien au contraire, les textures et les détails des décors sont soignés, les effets d’ombre et de lumière sont tout simplement superbes. On reste bouche bée en se lançant dans ce monde extraordinaire. Quant aux personnages, ils ont des mouvements fluides, la modélisation des visages et des vêtements est tout simplement splendide. Qu’est-ce que l’on apprécie cette petite écharpe rouge se dandinant lorsque l’on court le long d’une plateforme… Ce ne sont que de simples détails, mais plein de petits riens peuvent faire une grande différence.
      Saute, cours, attaque… Peu importe ce que tu fais, tu as la classe, Lightning !
      Comme tout bon RPG qui se respecte, nous avons deux phases distinctes qui sont les « phases de combat » et les « phases de jeu ». Nous allons voir en détail ce que nous propose ce nouvel opus de Final Fantasy en commençant par :
      • Les phases de jeu :
        Pendant ces moments, vous aurez la possibilité de choisir différents angles de caméra. En haut à droite de l’écran, il y a une sorte de carte ou de radar qui permet de se repérer. On remarque également qu’il n’y a aucune interaction entre votre personnage et les décors, mais on a l’habitude depuis le temps : un Final Fantasy reste un Final Fantasy. À part cela, au loin, vous apercevrez des ennemis qui passeront en mode « Warning » une fois près d’eux, c’est-à-dire que vos adversaires n’hésiteront pas à vous foncer dessus pour démarrer un nouvel affrontement. Il est aussi possible d’éviter un combat en « esquivant » un ennemi, mais ici, comme les décors sont assez linéaires, il est difficile de passer outre.
      • Les phases de combat :
        Vous vous êtes habitué à Final Fantasy XII ? Eh bien, oubliez tout ce que vous pu découvrir dans cet opus. Ici, le système de combat est revu à l’ancienne. Contrairement à FFXII, les personnages ne bougeront pas de leur place tant que vous ne leur direz pas quoi faire. Ceci risque de déplaire à certains, tandis que d’autres apprécieront ce retour aux sources. Parfois, vous pourrez tout de même tourner la caméra pour avoir un meilleur angle de vue pendant vos batailles. Sinon, vos options « d’actions » se présentent de la manière suivante : en bas à gauche, il y a trois options en bleu (Technique, Magie Noire et Magie Blanche). Étant donné que nous sommes dans une démo, on est bien entendu limité au niveau des actions. En effet, vous pourrez soit attaquer, soit utiliser la magie de « feu » (Magie Noire) par exemple, ou encore les « soins » (Magie Blanche). Au-dessus, vous verrez une jauge de temps qui se remplit au fur et à mesure et qui permet de déclencher ses attaques.
        Celle-ci est divisée en trois parties, une partie correspondant à une action. Vous pourrez donc faire une attaque physique, utiliser trois fois la magie d’affilée ou faire un mix des deux. Une fois notre sélection faite, on valide avec triangle pour déchainer sa colère sur l’ennemi. À noter également que certaines attaques peuvent demander trois échelons de votre jauge de temps. C’est alors que Lightning n’accomplira qu’une seule action. Quant à votre compagnon, il n’est pas contrôlable et se débrouille tout seul de son coté.

      Les douces caresses du vent dans nos oreilles

      Pour le peu que nous avons entendu, les BGM restent tout à fait dans l’esprit de la série. Comme toujours, les musiques varient en fonction de ce que vous faites. Les phases de jeu ont généralement des rythmes plus lents et doux. À l’inverse, lors des affrontements, les mélodies deviennent plus vivantes et dynamiques. Le tout se marie bien avec l’ambiance du jeu. Quant aux effets sonores, rien à dire, que ce soit au niveau des explosions, des coup de lames ou des autres attaques… Ils sont variés et plongent totalement les joueurs dans ce monde fantaisiste. Et n’oublions pas le plus important, le doublage japonais. La voix de Lightning colle parfaitement avec le personnage et vous donnera des frissons de plaisir. Bref, que du bon qui risque d’exploser votre « Home Cinéma ».

      Sommes-nous bien partis pour un nouveau Final Fantasy à la hauteur de ses grands frères ?

      Bien que la démo soit relativement facile, pas très variée, limitée et linéaire, on reste sans voix en découvrant une partie de Final Fantasy XIII. Il y a bien évidemment quelques petits défauts. Par exemple, lorsque votre barre de temps est complètement remplie et que vous éliminez un ennemi avec deux actions, le troisième coup sera donné dans le vent au lieu d’attaquer l’adversaire suivant. Mais encore une fois, il ne s’agit que d’une version d’essai qui présente surtout le gameplay, mais également le système de jeu sans toutefois trop nous en dévoiler. Environ une heure de jeu pour une démo, c’est vraiment agréable. Rappelons-nous les douces paroles de Motomu Toriyama, directeur du jeu, qui disait que la démo ne représentait que 30% de la version définitive et que les menus seraient modifiés afin d’avoir des commandes plus intuitives, même si, pour le moment, celles-ci s’avèrent faciles à utiliser.
      Pour conclure, on bave sur une simple démo qui est tout simplement magique, magnifique et splendide. On n’imagine même pas ce que la version finale risque de donner. Rendez-vous cet hiver pour la sortie du jeu exclusivement sur Playstation 3 au Japon pour connaitre la réponse.
    1. Vérifiez la marque de brûlure en haut de la plaque métallique. Comme vous pouvez le voir, la PS3 était très chaude avant le YLOD.
    1. Placez la carte mère de la PS3 sur une surface résistant à la chaleur.
    2. Mettez en fonctionnement le pistolet à air chaud, et mettez la température à 350° C.
    3. ATTENDEZ BIEN QUE LE PISTOLET À AIR SOIT COMPLÈTEMENT CHAUD AVANT DE CONTINUER
    4. En faisant des mouvement circulaire, faites chauffer les parties de la carte mère entourées ci-dessous. Maintenez le pistolet à environ 3cm de hauteur par rapport à la carte mère.
    5. Le côté du CPU en premier.
    6. Après 15 à 20 secondes passez à la zone suivante.
    7. Une fois que toutes les zones sur la carte mère ont été chauffées, laissez le tout refroidir pendant au moins 10 à 15 minutes. (NE BOUGEZ PAS LA CARTE MÈRE PENDANT LE REFROIDISSEMENT).
    8. Vous pourrez entendre un bruit d’éclatement durant le refroidissement, ne vous inquiétez pas, c’est normal.
    9. Maintenant l’autre coté du CPU.
    10. Après 15 à 20 secondes passez à la zone suivante.
    11. Une fois que toutes les zones sur la carte mère ont été chauffées, laissez le tout refroidir pendant au moins 10 à 15 minutes. (NE BOUGEZ PAS LA CARTE MÈRE PENDANT LE REFROIDISSEMENT).
    12. Vous pourrez entendre un bruit d’éclatement durant le refroidissement, ne vous inquiétez pas, c’est normal.

 

    1. La pâte thermique est présente sur cette image mais il faut veiller à l’enlever avant de passer à la suite.
  1. Les deux morceaux de caoutchouc sont toujours présents sur cette image, enlevez-les avant de continuer.
  2. Maintenant, il est temps d’appliquer une nouvelle pâte thermique sur les deux processeurs.
  3. La pâte utilisée est appelée Akasa 450, c’est une pâte thermique silver de conductivité thermique 9.24w/m et elle opère entre 0 et 200°C.
  4. Utilisez la seringue fournie et mettez un peu de pâte de haut en bas, puis de gauche à droite (pour former une croix) du processeur. Maintenant, utilisez la petite plaque fournie avec pour étaler la pâte de façon égale sur toute la surface. L’idéal est quand vous ne pouvez presque plus voir à travers la pâte.
  5. Répétez l’action sur l’autre processeur.
  6. Voir ci-dessous.

Il est maintenant temps de ré-assembler la console. Pour cela vous pouvez suivre ce tutoriel à l’envers ou notre tuto « Comment démonter sa Playstation 3 ». Faites attention à suivre scrupuleusement les étapes et à vérifier que vous avez bien tout rebrancher.

Vous pouvez nous faire part de vos impressions, remarques, commentaires et expériences sur le forum.