Tomb Raider : nous avons vu le documentaire « La renaissance de Lara »

Killzone 3 : des vidéos pour le plaisir des yeux
20 septembre 2015
TUTO – Transfert de sauvegardes de jeux PS3
20 septembre 2015

Demain, lundi 4 mars, à 23h05, après le film Ennemi d’État, la chaîne W9 du groupe M6 diffusera un documentaire aux couleurs de Tomb Raider. Intitulé « La renaissance de Lara« , il est produit par le journaliste Bertrand Amar, réalisé par Faustine Urbain et a pour but de nous faire comprendre les raisons ayant poussé Square Enix à offrir un reboot à une gloire du passé. Notre avis, sans plus attendre.

En une vingtaine de minutes, « La renaissance de Lara » nous offre un aperçu loin d’être exigeant de ce qui se cache derrière Tomb Raider. Passé un petit retour sur ce que fut Lara Croft lors des premières années de son existence, le reportage bifurque très rapidement sur le processus créatif de cette nouvelle héroïne. En bref, nous avons droit aux difficultés découlant d’un tel projet (trouver la bonne formule entre éléments inédits et racines de la franchise) et à un portrait de la Lara de demain à proprement parler (très inspirée du personnage Kate de la série Lost, tout comme le terrain de jeu).

Pour étayer ses propos, Bertrand Amar n’a pas hésité à illustrer son sujet par de multiples interventions, professionnelles (comme Camilla Luddington et Alice David, respectivement actrice pour la motion capture et voix française de la belle aventurière) ou non (une représentante de la communauté de fans a donné son point de vue – dommage qu’elle soit d’ailleurs la seule…). En outre, quelques vidéos issues des bureaux de chez Square Enix (les fameuses Final Hours, que certains d’entre vous ont déjà toutes vues) ponctuent les débats et permettent de remplir l’ensemble du prisme afférant à Tomb Raider. Sur ce point, le travail d’investigation est à mettre en exergue.

Pour autant, ne croyez pas que « La renaissance de Lara » s’adresse aux franges des joueurs les plus aguerris. Plutôt orienté grand public, il représente moins une occasion d’en apprendre plus qu’une opportunité de faire découvrir Lara Croft à ceux qui ne la connaissent pas. Les sujets abordés, si nombreux soient-ils, restent très (trop ?) peu creusés. Mais c’est le format – court – qui veut cela. Sinon, la réalisation est d’excellente facture (hormis les cadres lors des séquences d’anciennes générations), forte d’une mise en scène dynamique et criblée de scènes de gameplay. D’aucuns diraient que ce « La renaissance de Lara » – qui aurait peut-être dû s’appeler « La naissance d’une nouvelle Lara » – est un outil promotionnel de plus. Pour sûr, il s’agit là d’une bonne piqûre de rappel la veille de la sortie officielle, mais personne ne se plaindra de voir du jeu vidéo sur une chaîne accessible à tous. Dispensable pour les aficionados, pas forcément pour les autres…

Lire notre test de Tomb Raider.