TEST – Aliens: Colonial Marines – Frissons d’horreur ou de dégoût ?

Call of Duty: Modern Warfare 3 bientôt annoncé
13 août 2015
Bayonetta pourrait être zoné
16 août 2015

Très proche du scénario et de l’univers du deuxième film, Aliens : Le Retour, ce Colonial Marines nous met cependant dans les bottes d’un nouveau personnage, Winter, qui sera principalement accompagné par des soldats inconnus des cinéphiles. En revanche, ces derniers seront heureux de retrouver au cours de l’histoire des visages connus de la licence, comme Bishop ou Weyland, des références qui ne fonctionneront logiquement pas du tout auprès de ceux qui n’auraient pas vu les films concernés. Ainsi, quelques révélations liées à l’univers des longs-métrages manqueront totalement d’impact auprès des nouveaux venus, aucune remise dans le contexte de la série n’étant faite.

Côté scénario, nous serons amenés en mission sauvetage sur l’U.S.S. Sulaco, avant de finir en perdition sur la planète LV-426 suite à l’apparition d’ennemis humains sur le vaisseau. Narration pauvre, rebondissements prévisibles, conclusion trouble, l’histoire n’a pas grand-chose pour elle. Dommage d’ailleurs que les quelques réels effets de surprise soient quasiment tous des redites de ceux vus dans les longs-métrages.

En revanche, nous pouvons clairement pointer les personnages à la personnalité vide ou mal choisie, comme notre héros qui n’hésite pas à faire des blagues graveleuses en temps de crise, une gradée qui fait passer la mission avant ses hommes, un petit couple dont l’utilité est minime, et plus encore. Vous l’aurez compris, au niveau de l’univers, du scénario et des personnages, ce jeu vidéo n’arrive pas du tout à la hauteur des films dont il s’inspire et qui avaient tendance à proposer un bel emballage au service d’une expérience frissonnante.