Square Enix – Agni’s Philosophy: Final Fantasy et le moteur Luminous détaillés

Agent
Agent : le jeu de Rockstar est actuellement en développement
23 juillet 2015
Injustice
Injustice : Les Dieux Sont Parmi Nous – La statuette collector en détail
23 juillet 2015

Vendredi 23 et samedi 24 novembre dernier s’est déroulée la très intéressante conférence de Square Enix à Tokyo. Deux jours entiers pour dévoiler en détail, au travers d’images et de vidéos, leur tout nouveau moteur Luminous, ainsi que le jeu qui en tire parti, Agni’s Philosophy: Final Fantasy.

Avant de passer aux détails techniques de ce moteur, sachez, en quelques mots simples, que Square Enix a voulu démontrer avec Luminous qu’il était capable de créer à partir de son moteur un monde fidèlement retranscrit depuis le monde réel. Ainsi, au travers des nombreuses vidéos de démonstration, nous avons pu nous rendre compte de la foultitude de détails, comme les cheveux, les poils ou encore les yeux. Cependant, Square Enix veut prouver bien plus que cela puisqu’il clame au monde entier qu’il a réussi à maîtriser la nouvelle génération de consoles et, par conséquent, a pris une nette avance sur les autres développeurs pour les années à venir. Ainsi, la conférence fut ouverte au public et également diffusée sur Internet.

Et maintenant, pour les plus curieux d’entre vous, voici le moteur étudié dans ses moindres détails :

  • Illumination globale

Sans rentrer dans les détails, il est possible de calculer les effets d’éclairage en tenant compte de la lumière indirecte, comme l’éblouissement. Il n’est malheureusement pas possible de calculer en temps réel les allées et venues de tous les rayons de lumière, il faut donc les pré-calculer de diverses manières afin de les retranscrire artificiellement tout en restant le plus proche de la réalité.

  • L’occlusion ambiante

Le moteur est capable de tenir compte de l’évolution de la couleur de la lumière ambiante qui frappe l’environnement plus ou moins fort et ainsi reproduire l’ombrage naturel.

  • La représentation de la peau

Afin de reproduire au mieux le « bruissement de la peau », Square Enix a travaillé sur une seule et unique surface de diffusion, puis a créé en dessous de cette première couche un phénomène capable de diffuser la lumière sous la peau pour bien la pénétrer.

  • La représentation des cheveux

Comme pour les expressions faciales, le moteur pourra afficher à l’écran une qualité de cheveux époustouflante comme dans la réalité, en reproduisant les cheveux un par un.

  • La réfraction de verre

La réfraction, c’est lorsqu’un rayon lumineux traverse un objet, ici le verre, et s’en trouve dévié. Le parfait exemple mettant en scène ce phénomène se trouve dans la démo d’Agni’s Philosophy: Final Fantasy (présente plus loin dans ce dossier) où l’héroïne Agni est pourchassée par une hyène, puis une fois assise sur le sol, ramasse une bouteille en verre de boisson gazeuse.

  • Le système de particules (eau, sang, fumée, lumière provenant d’un insecte…)

La technologie servant à créer les particules puisera son énergie du GPU, par conséquent, jusqu’à trois sortes de particules différentes pourront être affichées en très grand nombre à l’écran, par exemple l’eau, le sang ou la fumée. Encore une fois, la vidéo de démo d’Agni’s Philosophy: Final Fantasy vous en donne un très bon avant-goût.

En conclusion, Square Enix dote les consoles nextgen d’un moteur de qualité pouvant, s’il est bien maîtrisé, donner naissance à des jeux aux graphismes incroyablement réalistes. Le travail est remarquable et force le respect, notamment en terme d’optimisation.