Sony obtient les adresses IP de chaque visiteur des sites de Geohot

Naruto Shippuden: Ultimate Ninja Storm 2 en démo la semaine prochaine
7 juillet 2015
Info ou Intox – Vanquish : un titre exclusif à la PS3 ?
7 juillet 2015

D’après le magazine américain Wired, Sony aurait obtenu, dans le cadre du procès l’opposant à Geohot, le droit d’accès à l’ensemble des adresses IP de ceux qui ont visité le site du jeune hackeur, Geohot.com, de janvier 2009 à aujourd’hui.

Sony aurait également accès à l’adresse IP des internautes qui se sont connectés à l’ancien blog google de Georges Hotz (www.geohotps3.blogspot.com), et qui ont regardé et commenté l’une de ses vidéos hack sur Youtube. Sony serait de même en droit de connaître l’ensemble des Tweets postés par le jeune Californien, ainsi que les adresses et numéros reliés à son compte Tweeter.

Soit une quantité d’informations massive eu égard aux millions de connexions enregistrées sur ces sites.

Comment Sony a-t-il justifié l’obtention de ces données relatives à la vie privée de milliers d’internautes, et que compte-t-il en faire ?

D’une part, le géant japonais, grâce à la localisation des adresses IP récupérées, veut forcer la tenue du procès à San Francisco, en Californie, au lieu de l’État de résidence de Geohot, le New Jersey. En effet, en prouvant que la majorité des adresses IP sont originaires de Californie, Sony a toutes les chances de faire aboutir sa demande.

D’autre part, l’ensemble des informations collectées sera susceptible d’étayer les accusations de Sony à l’égard de Geohot. L’objectif étant de prouver qu’il est à l’origine du hack de la console, et de toutes les conséquences déviantes qui en découlent (notamment le piratage).

Ces informations restent à confirmer. Toutefois, cette affaire ne peut qu’alerter sur le peu de considération qu’accorde Sony à la vie privée des internautes et de ses utilisateurs, qui, lors de chaque connexion au PSN, transmettent inconsciemment à leur constructeur préféré toutes sortes d’informations (de la marque de leur téléviseur à la durée de jeu passée online, etc.).