Que reste-t-il comme solution à Sony face au jailbreak via CFW ?

Castle Crashers
Castle Crashers : Plusieurs bonus exclusifs pour le PSN
11 juin 2015
Sony
PlayGo : Sony espère booster les ventes numériques
11 juin 2015

Depuis le 27e Chaos Communication Congress, les avancées du hack sur notre bonne vieille PlayStation 3 ont connu leur deuxième plus grosse progression. Cet été, nous avions connu le premier bond en avant avec l’émergence du hack sur PS3 grâce au fameux PSJailbreak ainsi que ses nombreuses déclinaisons tout azimuts. Aujourd’hui, plus besoin d’aucuns matériel bricolé ou acheté en Asie, la PlayStation 3 vient de se faire pulvériser ses dernières défenses. Du coup, la question se pose : que reste-t-il comme solution à Sony pour faire face au hack ? Si solution, il y a…

La première idée qui nous vient à l’esprit est le bannissement à tour de bras. Effectivement, à l’image de ce qu’il a pu se passer du côté de la boîte X de Bilou, de nombreux bidouilleurs en herbe ayant modifié le firmware du lecteur DVD pour accepter les jeux gravés ont vu leur compte Xbox Live définitivement clôturé. Cependant, Sony ne semble absolument pas adepte de ce genre de pratique alors que l’inverse aurait été plus logique : les utilisateurs du XBL sont souvent contraints à un abonnement pour profiter pleinement du réseau alors que les utilisateurs du PSN le sont à titre gratuit et donc, sont des gens desquels Sony pourrait s’affranchir sans pleurer. Pourtant, le géant nippon ne passe pas à l’acte, même lors de l’émergence de l’immense vague de dongles. Sony serait-il incapable de détecter une console jailbreakée ?

Détrompez-vous. Sony en sait visiblement nettement plus sur n’importe lequel d’entre nous qu’il veut bien le faire savoir. Un membre du forum NeoGAF a réussi à démontrer il y a quelque temps que, même si nous ne disposions pas d’un compte PSN, la Playstation 3 (sous réserve de connexion internet) expédie certainement un log listant les applications qui tournent sur notre bécane. De plus, à un moment ou à un autre, n’importe quel jeu auquel nous jouons fini par apparaître sur notre profil PSN (trophées, affichage du jeu en cours dans notre liste d’amis, etc.) donc si nous passons par un backup manager pour lancer un iso, celui-ci finira par tomber dans cette liste. Fatalement, cet acte mènera quiconque s’y engouffrera à se confronter aux conditions générales d’utilisation du PlayStation Network et sera donc éligible pour un bannissement gratuit dans le meilleur des cas. Meilleurs des cas, car Sony dispose d’un pouvoir hallucinant : la société peut purement et simplement rendre votre console inopérante aussi bien en ligne que hors ligne.

Néanmoins, malgré ce gros bouton rouge à portée de doigt, Sony n’a pas encore eu la main lourde et aucun bannissement suite à l’utilisation d’un PSJailbreak n’est à déplorer (du moins, à notre connaissance). Mieux que ça, Sony a choisi de remettre les utilisateurs en fraude dans le droit chemin en corrigeant simplement les failles du firmware sans la moindre pénalité. Seulement voilà, KaKaRoToGeohot (et bientôt beaucoup d’autres) viennent de placer Sony dans une situation encore plus délicate avec l’arrivée des premiers Custom Firmwares qui font tomber en miettes les deniers remparts défensifs du monolithe noir. Et avec les dernières défenses de la PS3, les hackers vont peut-être finir par faire tomber la muselière qui retenait Sony de mordre à tout va.

Le ban envers lequel nombre d’utilisateurs de jailbreak se sentaient à l’abri risque à présent de s’abattre sur les comptes PSN incriminés. Sony aurait-il d’autres possibilités ? Avec la multiplication des firmwares comme sur PSP, la firme peut éventuellement faire ralentir la vague de hack qui s’abat sur sa console de salon, mais comme nous le voyons pour la petite portable, Sony ne pourra plus jamais arrêter le hack sur PS3. La seule et unique possibilité durable serait de modifier la console dans ses entrailles en remplaçant ou modifiant certains composants, mais l’opération n’est pas sans risques d’incompatibilité avec les jeux existants ou les différents accessoires des éditeurs tiers. Dernière option : avancer la sortie de la Playstation 4 ?

Il faut que nous nous dépêchions de créer PS4Gen alors…