SEGA annonces de grosses pertes et une restructuration

SEGA-annonces-de-grosses-pertes-et-une-restructuration-2

a annoncé ce matin que l’entreprise s’attendait à d’incroyables pertes pour l’année fiscale qui se terminera le 31 mars prochain. Ainsi, elles atteindraient les 7,1 milliards de yens (près de 65 millions d’euros) et seraient dû à la santé en berne du marché actuel. Sans surprise, optera donc pour une nouvelle stratégie.

La firme japonaise a indiqué à ses investisseurs que les revenus perçus n’atteindraient pas la moitié de ce qui été prévu, correspondant à 20 milliards de yens (183 millions d’euros) pour 7,1 milliards de yens de pertes dont 4,9 milliards (45 millions d’euros) induits de la restructuration. Ces mauvais chiffres résulteraient « d’un environnement économique sévère en Europe et aux États-Unis et d’un changement rapide de l’environnement des consoles de jeux. »

Face à une telle situation, l’entreprise a décidé de réformer sa structure Consumer Business afin de la transformer en une structure en adéquation avec le marché et afin de générer des revenus pour un rétablissement dans les années futures.

Pour simplifier un peu, sachez que va désormais s’axer sur ses licences phares – , , et – et annuler le développement de certains titres (d’où ces coûts si élevés), sans en préciser la nature. Bien entendu et malheureusement, il y aura des licenciements. Au final, l’illustre « gros du jeu vidéo » deviendra bientôt « une petite entreprise positionnée pour du profit durable. » Personne n’est à l’abri.