Pourquoi le PSN est-il HS ?

PSN
Maintenance du PlayStation Network : pas de retour avant un jour ou deux
9 juin 2015
Jeux PS3 : liste complète et dates des sorties jusqu’au début 2011
9 juin 2015
PSN

Voilà maintenant plus de 24 heures que le PlayStation Network n’a plus donné signe de vie, aussi bien en Europe, qu’aux USA et au Japon. Les heures se font longues pour les joueurs, et durant ce temps là, les rumeurs vont bon train quant à l’origine de la défaillance (historique?) subie par le PSN.

La rumeur du hack, encore et toujours

Au premier rang des accusés, Anonymous. Le collectif anonyme, actuellement en guerre contre Sony, avait effectivement annoncé il y a une semaine une attaque de grande envergure contre le géant nippon, tout en affirmant qu’elle n’affecterait pas les joueurs, donc pas le PSN.

Les messages de haine envers le groupe se sont pourtant multipliés sur la page évènement Facebook « Operation Sony » au lendemain de la vague de « maintenances » qui s’est abattue sur le PlayStation Network. Nombreux sont les utilisateurs qui accusent Anonymous d’avoir renouvelé ses attaques contre le PSN. Le groupe nie en bloc ces affirmations via son Chat IRC consacré à « l’OP Sony« , où s’affiche en tête les mots suivants :

« We didn’t take down PSN this time, go play outside or complain to Sony. »

Entendez :

Nous ne sommes pas responsables cette fois-ci de la mise hors service du PSN, allez jouer dehors ou vous plaindre à Sony.

Profitant de cette publicité pour le moins inopportune pour un groupe déjà en mal de popularité, un membre Anonymous aurait déclaré au site vgn365 que la prochaine attaque contre Sony, actuellement en préparation, était prévue dès le retour en ligne du PSN. Bonne nouvelle s’il en est, le membre aurait toutefois insisté pour préciser : « cette attaque ne sera pas contre le PSN ».

Dans le même temps, YouTube a décidé de supprimer une grande partie des vidéos postées par Anonymous – dont les messages vidéos à destination de Sony – estimant qu’elles ne respectent pas les conditions d’utilisation du site. Un nouveau geste qui confirme le manque de légitimité dont souffre le groupe dans sa guerre contre Sony, et il est difficile d’imaginer un renversement de situation avec l’arrivée de nouvelles attaques prévues par le groupe.

Un problème originaire du Japon ?

Après la mise hors service du PSN à cause de hackeurs, il est également évoqué une possible défaillance qui prendrait source au Japon. C’est en tout cas ce qu’affirme PlayStation RLS, via son Twitter, en précisant que des ingénieurs sont à l’oeuvre pour le résoudre.

Encore une information à prendre au conditionnel, d’autant plus qu’elle est d’ores et déjà démentie par d’autres sites. D’autres rumeurs ont fleuri sur la toile, comme par exemple celle qui affirme que les maintenances ont fait suite à un bug, qui permettait aux utilisateurs d’obtenir gratuitement des contenus (payants) sur le PSN.

Alors que tout le monde a son idée sur l’origine de la défaillance qui affecte le PlayStation Network, Sony reste muet. Nous ne pouvons dès lors que vous recommander le traditionnel conseil du géant nippon : patience…