Music Unlimited : 6 mois d’écoute gratuite

PlayStation Home : détails de l’offre Welcome Home
26 septembre 2015
Gran Turismo 5 : La réalité ‘made in Polyphony Digital’
26 septembre 2015
Music Unlimited

Sony continue de nous gâter. Après les jeux et films proposés gratuitement grâce au programme Welcome Back, l’entreprise japonaise s’attaque à la musique avec Music Unlimited et ses 180 jours d’essai gratuit. Pour profiter de l’offre, qui donne accès à l’abonnement de base, il suffit de se rendre dans la section Musique du XMB, de cliquer sur « Music Unlimited par Qriocity ™ » et d’accepter le téléchargement du programme et des mises à jour qui s’ensuivent.

Music Unlimited dispose d’un menu, sobre et clair avec des effets très semblables au coverflow d’Apple et à la page top site de Safari. La navigation est bien plus agréable que dans Vidzone, le service de streaming de clip.

L’abonnement de base nous offre la possibilité d’écouter de la musique parmi un catalogue de 7 millions de pistes et d’accéder à de nombreuses de chaînes musicales classées par genre (rap, rock, etc.), époque (années 90, 2000, etc.) et par humeur ou moment de la journée (énergique, serein, matin et bien d’autres), le tout, sans aucune publicité. Malheureusement, avec l’abonnement de base de six mois offert, la grande majorité des chansons, pour ne pas dire toutes, sont limitées à 30 secondes d’écoute. Il faut donc passer par la case « abonnement premium » pour être libérés de cette contrainte. Ce dernier dispose d’ailleurs d’une période d’essai gratuite de 30 jours, une bonne initiative pour se faire une véritable idée du service proposé par Sony.

Music Unlimited est également accessible depuis notre PSP, ordinateur, téléviseur Sony connecté à Internet, lecteur Blu-ray ou home-cinéma Blu-ray, sous réserve de compatibilité bien entendu. Une application est également pré-installée sur les derniers téléphones Sony Ericsson (Xperia Play ou Arc par exemple) et peut également être téléchargée depuis l’Android Market, tout cela afin de profiter de nos musiques où que nous soyons. Bref, nous n’avons plus d’excuse pour ne pas nous abonner, sauf celle du prix peut-être.