Medal of Honor: Warfighter – Chronique d’un échec annoncé

réparer sa PS3
TUTO – Comment réparer sa PS3 après un Yellow Light of Death ?
9 juillet 2015
Man of Steel
HS – Man of Steel : nous avons vu le dernier film Superman (critique)
9 juillet 2015

C’est cette semaine que sort Medal of Honor: Warfighter, premier blockbuster prévu pour cette fin d’année, catégorie FPS. Compte tenu de son statut, il est attendu au tournant, dans un premier temps par les joueurs avides de guerres en ligne, dans un second temps par les analystes et les financiers de chez Electronic Arts. Et d’après Doug Creutz de chez Cowen and Company, le titre de Danger Close sera une grosse désillusion, pour tout le monde…

Pourquoi Medal of Honor: Warfighter serait-il un échec ? Déjà, il va subir une concurrence acharnée. Entre Assassin’s Creed III, Halo 4 et Call of Duty: Black Ops II – lancés dans une fenêtre d’à peine 15 jours -, les joueurs vont devoir faire des choix ; et le jeu édité par Electronic Arts aura peu de temps pour profiter de son monopole. Par ailleurs, Doug Creutz a mis en exergue l’absence de tests réalisés par la presse à ce jour, ce qui n’aide pas pour la promotion et tend à prouver que le géant américain ne place pas une grande confiance en Medal of Honor: Warfighter

Avec une seule semaine avant les sorties des gros AAA (Assassin’s Creed le 30 octobre, Halo 4 le 6 novembre, Call of Duty: Black Ops II le 13 novembre), nous pensons que Medal of Honor: Warfighter n’a qu’une petite fenêtre pour se vendre. De plus, le manque de tests n’aide pas. La décision de ne pas fournir de copies test très tôt suggère que l’entreprise n’a pas franchement confiance en la qualité de son produit.

Pour preuve, Electronic Arts a d’ores et déjà prévu un patch pour le premier jour et il corrige un nombre incalculable de bugs (accrochez-vous bien avant de découvrir la longue liste dévoilée par la firme). À tel point qu’il est vivement conseillé de le télécharger. C’est dire.