Maintenance du PSN : une date de retour officieuse et des Anonymous dissonants

la béta de Home
23 juillet 2015
Final Fantasy IX : la version du PlayStation Store terminée
23 juillet 2015
PSN

Alors que VGN365 affirmait hier en grande pompe détenir un communiqué officiel des Anonymous, prouvant leur responsabilité dans le fléau malgré un démenti ferme lancé auparavant, les pourfendeurs de la liberté des consommateurs affirment de nouveau et de manière plus « officielle » leur innocence. À travers l’un des sites références sur l’actualité de l’association de bienfaiteurs, les anonymes crient haut et fort leur liberté par le biais d’une image et d’écrits qui portent à confusion, et datent vraisemblablement de vendredi soir.

Pour une fois, nous ne l’avons pas fait

Le PlayStation Network de Sony, son service en ligne pour la PlayStation 3 et la PlayStation Portable, souffre aujourd’hui d’une attaque majeure, toujours en cours à l’heure où nous écrivons ces lignes. Selon les blogs de Sony, cette interruption du service devrait durer tout le long du week-end – pour au moins « un jour entier ou deux ». Sony a affirmé par le biais de son blog européen que les problèmes du réseau résultaient « d’une attaque ciblée d’un tiers », amenant ainsi la possibilité d’une cyberattaque. La confusion et la portée de ce message sont probablement les raisons pour lesquelles il a depuis été enlevé.

Bien qu’il se pourrait que d’autres anonymes aient agi de manière indépendante, AnonOps n’est pas relié à cet incident et n’en assume aucune responsabilité. Une explication probable serait que Sony prend avantage des évènements passés les reliant aux Anonymous (NDLR : l’OpSony, le sitting et la défense de Geohot) pour distraire les utilisateurs du fait que le problème est en réalité dû à un problème interne dû aux serveurs de la compagnie.

De plus, une vidéo reprenant ce même message a été diffusée via l’un des derniers channels officiels Anonymous n’ayant pas encore été fermés par Youtube, renforçant ainsi la cohésion des propos du groupe. Se pourrait-il que le regroupement de hackeurs ne soit finalement pas à l’origine de tout ce ramdam et que Sony ait essayé de masquer un problème interne, tout en attirant les foudres du public sur les Anonymous ?

Il est tout à fait probable que nous n’ayons jamais de réponse à cette question, espérons tout de même qu’un jour, la vérité éclatera. Le groupe réitère tout de même ses dires selon lesquels si Sony ne prenait pas encore en compte les droits des consommateurs, d’autres opérations, cette fois revendiquées, seraient organisées. Pour le moment, croisons juste les doigts pour que le PSN revienne avec une sécurité accrue le plus rapidement possible.