INFO ou INTOX : les babes disparaîtront des salons de jeux vidéo

Gran Turismo 6 : collector, bonus de précommande et dernières nouveautés
13 juillet 2015
Les personnages de Street Fighter infectés par le Virus T
13 juillet 2015

Actuellement, le monde du jeu vidéo est secoué par une vague « d’anti-sexisme », notamment à cause de et initiée par la scène de viol dans Tomb Raider. Les premières victimes collatérales de cette chasse aux sorcières seront les jolies mannequins et actrices qui arpentent les salons et conventions afin d’attirer notre œil vers le stand qu’elles représentent. En effet, Rupert Loman, organisateur de l’Eurogamer Expo, a publié un communiqué dans lequel il s’excuse de la présence de babes dans les allées du salon et précise qu’à partir de l’édition 2013 elles en seront bannies.

Certains médias se sont emparés du sujet et certaines féministes commencent à monter au créneau afin de faire stopper cette utilisation sexiste des femmes et appellent à une responsabilisation de l’attitude des éditeurs, développeurs et journalistes. Il est tout à fait compréhensible que Rupert Loman se soit fâché après que Virgin Gaming, qui exposait pour la première fois à l’Eurogamer Expo, fasse scanner des QR codes par les visiteurs équipés de smartphones directement sur le fessier des hôtesses. Il n’a pas supporté que ce genre de pratiques, dignes d’un salon du X, soient associées à son expo. Il a donc décidé que les familles venant visiter son salon n’auraient plus à supporter la vue de demoiselles en tenues légères.

Bien sûr, les exposants doivent apporter un staff pour le show, mais il doit être intéressant, cool et bien informé, plutôt que mettre là de jolies filles dans des tenues révélatrices juste pour le plaisir de le faire. Nous voulons que le spectacle soit familial et que les 50 000 visiteurs se sentent à l’aise.

Au salon de cette année, trois entreprises se sont présentées avec des babes, dont deux en particulier pour lesquelles nous avons estimé qu’elles étaient dans des tenues inappropriées. Comme mesure à court terme, nous leur avons demandé de se rendre dans la zone 18+ et nous avons demandé à certaines d’entre elles d’enfiler un pantalon.

Même si c’était seulement un petit nombre de filles dans les stands, notre grand regret est que nous n’avons pas pu aller plus loin dès le premier jour, nous avons seulement juste dû leur dire que « ce n’était pas correct » alors que nous aurions dû leur demander de changer de vêtements ou de ne pas participer au salon. Au lieu de cela, avec les pressions énormes qui vont avec l’organisation d’un tel show, nous avons dû laisser tomber. C’est ce qui a lancé ce débat et nous sommes désolés de ce qu’il s’est passé.

Vu la décision prise par Rupert Loman, d’autres organisateurs semblent vouloir changer aussi les pratiques dans leurs expositions, notamment la PAX qui se verra désormais dépourvue de babes. La Gamescom et l’E3 devraient aussi suivre le mouvement.

Que pensez-vous de cette interdiction des babes dans les salons ? Imaginez-vous que ces conventions pourraient survivre sans l’une de leurs attractions majeures ?