Injustice : Les Dieux Sont Parmi Nous – Ed Boon encense DC Comics

Saints Row: The Third – Un créateur de personnage en ligne avant le jeu
17 septembre 2015
Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots
17 septembre 2015

À priori, s’attaquer à des licences de super-héros populaires n’est pas chose aisée. Il y a beaucoup de paramètres à respecter, en termes d’équilibre général et de représentation aux yeux des fans. À priori aussi, avoir Marvel ou DC Comics sur le dos ne doit pas aider. À priori…

En effet, à en croire Ed Boon, patron du studio NetherRealm Studios, DC Comics a laissé beaucoup de liberté à ses équipes vis-à-vis du développement d’Injustice : Les Dieux Sont Parmi Nous. D’après ses dires, la Maison d’édition fait confiance et estime que les barrières sont un frein à la créativité. Ed Boon n’hésite d’ailleurs pas à citer Batman: Arkham City, la preuve ultime qu’un excellent jeu estampillé DC Comics peut naître (ce qui n’a pas toujours été le cas jusqu’à récemment).

J’ai été réellement impressionné par la manière dont ils ont été coopératifs. Je pense qu’ils ont réalisé que laisser de la liberté donnera naissance à un meilleur jeu. Après tout, avoir donné cette liberté à Rocksteady pour Arkham City a engendré Arkham City. Et je pense qu’Arkham City est considéré comme le meilleur jeu de super-héros de tous les temps. Je ne suis pas sûr qu’un tel résultat aurait pu arriver s’ils avaient mis des barrières en les empêchant d’essayer de nouvelles choses.