HACK – Un Custom Firmware sur PS3, c’est possible

PSN
Exclu : Nous avons obtenu la date de sortie du PSN Video Store en France
13 novembre 2015
jeu vidéo
L’Etat Français et Ubisoft s’associent pour renforcer la filière du jeu vidéo
13 novembre 2015

Avant de vous donner de plus amples explications sur les raisons qui rendent possibles l’installation d’un Custom Firmware sur PS3, nous avons jugé bon de prendre le temps de vous expliquer ce que c’est et à quoi cela peut servir concrètement.

Custom Firmware, Custom Firmware ? Vous avez dit Custom Firmware ?

Pour faire simple, nous pourrions dire que le firmware de notre console est ce qui permet à celle-ci de fonctionner et de lancer des jeux ou des applications. Ce micrologiciel (nom du dictionnaire) est donc la bête à dompter pour pouvoir ajouter ou débloquer des fonctionnalités sur nos consoles. Pour donner un exemple bien concret, un Custom Firmware pourrait amener la lecture de MKV en natif sur le XMB ou encore ajouter la possibilité d’écouter ses propres musiques dans tous les jeux.

Un peu d’histoire pour la route.

Pour revenir dans notre monde Sony, bien loin de l’open source, il faut remonter à quelques années en arrière pour voir apparaitre les premiers Custom Firmwares sur PSP et c’est Dark_Alex qui, à partir du travail de Nem, Booster, Hamma kavula et d’autres, a ouvert la voie et offert à la scène PSP ses lettres de noblesse dans le monde underground avant que la Team GEN ne prenne le relais et ne continue l’aventure. Le plus fou de cette histoire, c’est que cette console portable aura été hackée en moins de trois mois car Sony avait précipité la sortie de cette dernière. En effet, en décembre 2004, sans doute pour essayer de contrer celle de la Nintendo DS, Sony avait mis en vente la PSP avec un firmware 1.0 dont la particularité principale, mais non volontaire, était de pouvoir lancer du code non-signé. Vous lisez bien, Sony avait mis sur le marché une console capable d’éxécuter un code non propriétaire. Une véritable aubaine pour le monde du hack et Sony doit encore s’en mordre les doigts plus de six ans après. Il s’en suivra une bataille sans répit entre Sony et le monde underground que certains ont certainement suivi, et continuent à le faire,  jour après jour, sur PSPGEN.

Quatre ans et toutes ses dents :

Il aura fallu quatre longues années pour que la PS3, en public du moins, se laisse visiter de l’intérieur. Comble de l’ironie, le hack de la belle noire se trouve être d’une mise en place plus que simple et, donc, est à la portée de tout un chacun. Loin de l’apparente compléxité d’un flashage ou d’une intervention divine, un simple petit dongle USB , un téléphone ou encore un sandwich au jambon (?) peuvent servir pour faire passer la PS3 dans le monde underground.
Du coup, maintenant que la porte est ouverte, la frustration des dernières années crée une excitation et un empressement des divers développeurs underground qui font avancer les choses très (trop?) vite. Hier, c’est SKFU qui a publié des informations qui, sans être révolutionnaires, éclairent un peu l’avenir de l’underground sur la PS3 en démontrant simplement la possibilité de créer un Custom Firmware sur PS3.