Hack – Sony sévit, Graf_Chokolo perquisitionné, son matériel confisqué

jeux PS3
TUTO – Transfert de sauvegardes de jeux PS3
20 juillet 2015
Rune Factory
Rune Factory : Oceans – Première bande-annonce
20 juillet 2015

Sony, toujours aussi déterminé, poursuit sa traque contre les hackeurs jusqu’en Allemagne, où Graf_Chokolo, hackeur bien connu de la scène PS3, affirme sur son blog avoir été perquisitionné à son domicile ce matin.

Graf_Chokolo, qui a notamment œuvré au retour de Linux, s’est vu confisqué par la police allemande l’ensemble de son matériel, ordinateurs et disque durs.

Visite probablement redoutée et attendue par le jeune hackeur : à peine quelques heures après la perquisition, Graf_Chokolo a diffusé sur son blog l’ensemble de son travail, informations, codes, établis lors de son développement de la fonctionnalité « other_OS ». L’ensemble de son œuvre, considérable, a été regroupée au sein d’une lourde archive de 164 Mo. Graf_Chokolo explique avoir publié « tout ce qu’il sait » et encourage tous les développeurs sur PS3 à poursuivre son travail.

Ce n’est qu’une question d’heures avant que Sony empêche la diffusion de cette archive « coolstuff » compilée par Graf_Chokolo. Ce dernier interpelle l’ensemble de la communauté underground et l’invite à propager son travail, afin d’éviter toutes tentatives de restrictions. Au vu du nombre de liens miroirs sur la toile, objectif réussi pour Graf_Chokolo.

Encore un coup dur pour Sony. D’une part, à cause de l’ampleur du travail partagé par Graf_Chokolo, et d’autre part, en raison de la sensibilité des informations diffusées, relatives notamment au reverse de l’hyperviseur de la console, qui permet aux hackeurs d’approfondir leurs connaissances et leur contrôle de la machine, déjà bien avancés.

C’est en supprimant l’other_OS, permettant d’installer Linuxpour lutter contre le hack possible de sa console que Sony avait créé la motivation de hackeurs comme Graf_Chokolo. En voulant le stopper, Sony n’a fait qu’aggraver la situation et la mise en ligne de ces informations va faire bien plus de mal que de bien à la firme nippone en donnant à tous la possibilité de continuer son travail. Il aurait, sans doute, été plus judicieux d’essayer de négocier avec le hackeur au lieu de l’attaquer de front mais Sony, contrairement à de nombreuses autres firmes, comme Microsoft, ne semble pas ouvert à cette possibilité.