La fin de la supercherie des dongles True Blue

Le premier firmware debug 3.66 modifié est disponible
4 juin 2015
Les cartes PSN arrivent en France
4 juin 2015
dongles True Blue

Remontons quelques mois en arrière. La scène de la PS3 était bloquée de tous les côtés et ceci pour plusieurs raisons. La première est simple, à ce jour il nous est impossible d’au-dessus du 3.55 pour pouvoir profiter des joies du . De plus, la plupart des jeux récents demandent automatiquement de posséder un supérieur au 3.55, ce qui rend l’utilisation de ces jeux impossible sur un .
Il y a quelques mois, une est arrivée sur la scèneet nous a proposé un dongle magique. Celle-ci disait que son dongle permettrait de faire tourner plusieurs jeux demandant un supérieur au 3.55, simplement en utilisant un en plus de la clé USB. Jusque-là, la a tenu ses promesses, mais beaucoup se sont demandés comment le dongle marchait.

Depuis ce temps, beaucoup de développeurs ont travaillé d’arrache pied afin de décrypter les données présentes sur ce fameux dongle, mais la tâche ne fut pas des plus simples. Aujourd’hui, il semble que ce dernier arrive sur sa fin de vie, car sa méthode de fonctionnement vient d’être dévoilée et il semblerait que la ait utilisé une supercherie, et pas des moindres.

La AC1D, derrière le custom firmware du même nom, vient de dévoiler le fonctionnement du dongle, voici son message :

La team Kado pourrait ne pas apprécier les révélations suivantes, mais ils l’ont bien cherché à nous vendre 60 $ un simple stick USB qui ne sait rien faire d’autre que de lancer des backups.
Tout d’abord, le code du True Blue provient en grande partie des firmwares officiels supérieurs et n’a pas été créé de toutes pièces. Il fonctionne en utilisant des plugins/sprx qui ne sont en fait que de simple drivers.

Pour jouer à un jeu, nous avons besoin de fichiers provenant des firmwares supérieurs, ceux dont le jeu a besoin. Ces fichiers contiennent les informations utiles pour décrypter les jeux. Beaucoup de sprx des nouveaux firmwares sont compatibles avec les anciens et peuvent être utilisés facilement. Tout ce que vous avez à faire est de placer ces fichiers dans le bon dossier.

Bien sûr, cette procédure ne fonctionne pas avec tous les jeux. Certains ont besoin d’avoir un patch sur les sprx pour fonctionner.

Retournons au True-Blue, basiquement toutes les DRM sont fausses. Le stick contient certains drivers comme je l’ai dit, puis le système les utilise. Les patchs hyperviseur ne sont rien d’autres que des redirections vers le dongle. Le stick contient certains fichiers du dev_flash que le système utilise, à la manière des premiers custom firmwares. Ceci explique pourquoi la team Kado utilise des DRM, non pas pour la console, mais pour cacher cette supercherie. En clair, c’est une vente d’un mini custom firmware à 60 $.

Nous aimons l’open source, c’est pourquoi nous partageons cela avec vous. Cette arnaque a besoin d’être arrêtée.

Merci à KaKaRoTo, Graf_Chokolo, Hermes, Deank, JaiCraB, Jjolano, Stoker25, redsquirrel87, GeoHot, Condorstrike, la Team Hades.

Pas grand-chose à dire de plus, leur message est plus que clair : la faisait du bénéfice sur un matériel, alors que la technique aurait pu être fonctionnelle uniquement avec du .