Electronic Arts remporte un trophée peu glorieux

Electronic Arts

Aux États-Unis, chaque année, se déroule une bien étrange cérémonie. Tout comme nos Gérards qui récompensent les pires films ou acteurs français de l’année, les américains ont un trophée qui détermine quelle est la pire entreprise du pays. La lutte fut rude entre la Bank of America, Sony, Apple, Walmart, PayPal, Comcast, GameStop et autres géants, mais au final, c’est Electronic Arts qui l’emporte avec tout de même 64% des voix.

Ne se laissant pas abattre, Electronic Arts a tenu à commenter cette piètre victoire :

Nous sommes certains que les présidents de banques, de l’industrie pétrolière, du tabac et des armes sont tous soulagés de ne pas faire partie des nominés cette année.

Nous allons continuer à faire des jeux qui remportent des trophées et des services joués par plus de 300 millions de joueurs à travers le monde.

Voici donc ce qui « récompense » une année de politique de DLC abusifs, disponibles directement sur les disques, de Season Pass et de jeux bugués. Ne crachons tout de même pas dans la soupe car Electronic Arts nous a malgré tout proposé de nombreux jeux de qualité l’année passée. Voici la dernière question que tout le monde doit avoir au bout des lèvres : et Activision ? À priori, l’entreprise qui est à l’origine des Call of Duty a été épargnée et n’est pas dans le Top 10. Peut-être l’année prochaine ?