L’Australie adopte la notation 18+ pour les jeux vidéo

God Of War III : comparaison entre la démo et la version finale
13 juillet 2015
God of War III : tricher pour avoir un trophée, cela vous tente ?
13 juillet 2015

C’est une date historique à marquer d’une croix rouge dans l’histoire du jeu vidéo. Le Parlement australien vient d’accepter une nouvelle législation concernant ce domaine de loisirs, accueillant la mention 18+ au sein de son système de classification. Cette dernière devient la plus haute notation, détrônant le 15+ habituel.

Si cette nouvelle ne vous est pas parlante en tant que joueur européen, il faut savoir que l’Australie a longtemps été la hantise des studios développant des jeux horrifiques, sanglants ou brutaux. En effet, la loi était très stricte dans ce domaine. Ainsi, un jeu considéré comme inadapté aux mineurs était tout bonnement banni du territoire. Une décision assez injuste pour les adultes, qui ne pouvaient pas se procurer le titre en question. Jusqu’à aujourd’hui le gouvernement australien faisait la sourde oreille au mécontentement des joueurs, puisqu’il faisait l’amalgame « jeu vidéo = adolescents ».

Jason Clare, ministre de l’Intérieur se félicite de cette décision. Désormais, les jeux violents pourront fouler l’Australie avec la petite notation que nous connaissons sous la forme de PEGI 18 chez nous. « La catégorie 18+ informera les consommateurs, les parents et les revendeurs sur les jeux qui ne sont pas adaptés aux mineurs, et empêchera ces derniers de se procurer des produits qui ne sont pas pour eux » spécifie-t-il.

Cette classification s’accordera sur un principe uniforme, en d’autres termes tous les médias seront soumis aux mêmes critères de notation. Un changement qui ne s’opérera qu’à compter du 1er janvier 2013. L’Australie sera alors confrontée au revers de la médaille, à savoir les mineurs qui se procurent « illégalement » des jeux qui ne sont pas de leurs âges… Un mal pour un bien !